L’ombudsman des vétérans a vécu elle-même les arriérés de traitement

Loading

OTTAWA — La nouvelle ombudsman des anciens combattants affirme que comme des dizaines de milliers d’anciens militaires canadiens, elle a aussi enduré la même longue et frustrante attente après avoir demandé de l’aide et des prestations pour ses blessures liées au service militaire.

La colonelle à la retraite de l’armée de terre Nishika Jardine, qui a succédé à l’ombudsman le mois dernier, explique qu’elle a attendu plus d’un an avant de savoir si sa demande de prestations d’invalidité avait été approuvée par le ministère des Anciens Combattants. Il s’agissait notamment de savoir si elle était admissible aux mêmes traitements de physiothérapie qui avaient été fournis pendant qu’elle était dans l’armée, mais qui avaient été interrompus lorsqu’elle a été forcée de quitter la vie militaire, en raison justement de ses blessures.

Pour lire l’article au complet, cliquer ICI

Administrateur AVRFAC


Warning: Undefined property: stdClass::$ID in /var/www/wp-content/plugins/wpforo/includes/hooks.php on line 2074
Verified by MonsterInsights