14 avril 2021

Adjum(ret) Vincent Morin Deux carrières mémorables et enrichissantes.

Sous-officier supérieur de la grande famille du Royal 22ème Régiment, l’Adjudant-maître Vincent Morin a de quoi être fier de son parcours militaire qui aura duré 31 belles et profitables années.

Il est impossible de résumer sa carrière en quelques lignes ou même quelques pages. Un cheminement de 31 ans comme fantassin exigerait normalement un livre de quelques centaines de pages ou tout au mieux un film 😊 😊.

Pour soutenir votre lecture, nous nous concentrons plutôt sur sa seconde carrière après vous avoir fait part, bien entendu, de quelques extraits de son vécu militaire.

Rien de moins que six missions à son actif; Chypre (1), Ex Yougoslavie (3) et Afghanistan (2) et ce, sans compter les innombrables et interminables exercices, cours de perfectionnement et mutations. Bref, beaucoup de temps à l’extérieur qui se traduisent par de longues absences du foyer. Si vous lisez entre les lignes, cela signifie des sacrifices énormes autant pour lui que pour sa famille.

Sûrement que plusieurs de ses confrères ont eu de tels cheminements et nous ne voulons surtout pas faire paraître Vincent comme étant un être exceptionnel mais n’empêche que son pedigree demeure impressionnant…admettez-le!

Sachant que sa carrière militaire prendrait fin un jour, Vincent a su se préparer à l’approche de sa {seconde vie}.

Bénéficiant d’occasions que le service militaire a mis à sa portée, il a profité de plusieurs formations spécialisées qui l’ont amené à développer des aptitudes et des habiletés au niveau des relations humaines et de l’entreprenariat. En 2015 il est muté à la Direction des Modes Alternatifs de Résolution des Conflits (DMARC) à titre de formateur et coordonnateur de la promotion. C’est à ce moment-là que le déclic se produit.

De plus en plus intéressé à approfondir ses capacités et ses connaissances, Vincent n’hésite pas à retourner sur les bancs d’école pour en ressortir quelques années plus tard endossé d’un bagage d’informations et de connaissances qui, sans le savoir à ce moment-là, lui serviront dans une nouvelle aventure qu’il est sur le point d’amorcer.

2018 sera l’année des choix et des décisions. Sollicité pour un poste de “praticien en gestion des conflits” pour le MDN, Vincent décide de quitter les Forces pour saisir cette opportunité qui l’amènera, en finale, au ministère des Pêches et Océans Canada et de la Garde Côtière Canadienne.

Il y a une autre vie après une carrière militaire. Je crois qu’on est responsable de nos choix, des impacts et de leurs conséquences. Les formations que nous avons reçues, au cours de notre carrière militaire, nous donne des habiletés individuelles qui parfois restent insoupçonnées. Il faut savoir saisir les opportunités et croire en soi; Tout est une question de persévérance et de volonté“… précise notre vétéran.

L’entreprenariat s’étant propagé graduellement dans les fibres de l’homme d’affaires, Vincent décide, en parallèle avec son travail, de lancer sa propre entreprise comme médiateur en gestion des conflits qu’il nommera “S’ENTENDRE“.

Plusieurs compétences apparaissent dès lors dans son portfolio telles que:

  • Formateur agréé en résolution des conflits du gouvernement du Québec;
  • Médiateur accrédité de l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec; et
  • Membre de l’Institut canadien pour la résolution des conflits.

Bien que les souvenirs du passé puissent quelquefois laisser des empreintes de nostalgie, Vincent, tant qu’à lui, essaie plutôt de regarder en avant plutôt que de se laisser distraire par ce qu’il y a derrière.

N’allez surtout pas croire qu’il renie ses origines; Au contraire, l’Adjudant-maître qu’il était, n’a JAMAIS oublié ce qui lui a permis d’être ce qu’il est maintenant et il exprime sa gratitude dès qu’il en a l’occasion.

“Je suis très reconnaissant envers ma carrière militaire, c’est en grande partie à elle que je suis ce que je suis aujourd’hui. Nous ne choisissons pas toujours ce que la vie met sur notre route, par-contre nous sommes 100% responsable de la façon dont on y fait face. On peut vraiment se bâtir une belle seconde carrière après une retraite militaire“… termine Vincent.

Vous voulez en apprendre un peu plus sur l’homme d’affaire? Voici un lien qui vous démontre que la vie civile a beaucoup à vous offrir.

https://www.facebook.com/watch/?v=362057144422310&extid=Hh1R4LM3VhpePAHA

 

Texte: Michel Albert, administrateur du site de référencement pour vétéran. www.avrfac.com 

Français Français English English